dimanche 1 novembre 2009

VOYAGE "CHATEAUX ET JARDINS AUTOUR DE PARIS"






En 1683, au décès de Colbert, son fils aîné le marquis de Seignelay hérite de tous ses biens. Devenu seigneur de Sceaux, il offre, en 1685, au roi Louis XIV une fête magnifique dont les gazettes de l’époque rendront compte. L’année suivante Jules Hardouin-Mansart construit une nouvelle Orangerie qui sera trouvée si belle qu’elle servira aussitôt de galerie. D’autres espaces seront trouvés pour protéger les orangers et les plantes fragiles. Après avoir fait l’acquisition de la seigneurie de Châtenay, Seignelay agrandit de façon considérable le domaine le portant à 227 hectares. Le Nôtre peut créer le grand canal et la terrasse qui le surplombe (aujourd’hui terrasse des pintades), ainsi que le long tapis vert qui prolonge les parterres à l’ouest du château, en direction de Châtenay.