mardi 15 décembre 2009

COLLEGIALE DE MANTES : SOEUR JUMELLE DE NOTRE DAME DE PARIS

Un premier sanctuaire est incendié en 1087 lors du siège de Mantes par Guillaume le Conquérant. Sous Louis VI, la collégiale reçoit le titre d'église royale, et ses abbés vont souvent être des membres de la famille capétienne. Après Philippe Le Bel, dernier abbé royal de Mantes, la direction de la collégiale est confiée à un doyen nommé par le roi. L'édifice actuel, édifié dans le style gothique de l'architecture francilienne, est proche dans son élévation de Notre-Dame de Paris. Après plusieurs campagnes de travaux, la collégiale est achevée vers le milieu du XIIIe siècle, et 9 chapelles sont fondées entre 1250 et 1359. Le massif de façade est édifié entre 1200 et 1220 ; la tour sud est terminée vers 1250, tandis que celle du nord, très différente de la précédente, est édifiée entre 1492 et 1508. Vers 1850, l'architecte Alphonse Durand entreprend la restauration de la collégiale et reconstruit la tour nord à l'identique de la tour sud.