dimanche 4 avril 2010

VOYAGE "PALAIS ET JARDINS PRIVES DE SICILE" : ERICE



L'histoire d'Erice remonte à la préhistoire. La ville est un ancien site néolithique important (un des principaux) avec les Elymes (peuple considéré par certains comme les seuls autochtones siciliens). On trouvera par exemple les vestiges de la muraille cyclopéenne (VIème siècle avant Jésus Christ).

Selon la légende, la ville aurait eté crée par Erice, le fils de Vénus et de Bute, le roi des Elymes, il y a bien longtemps (la date exacte n’est cependant pas connue).


La ville d'Erice était le siège d’un culte voué à une déesse mère (créatrice de l’univers, promotrice de la vie) sous trois époques majeures :


* à l’époque phénicienne,la déesse se nommait Astarté;

* à l’époque grecque,Aphrodite;
* à l’époque romaine,Vénus;

Le culte était rendu par des prostituées sacrées qui acomplissaient l'acte générateur de la vie avec des pèlerins de passage. A partir du Moyen-Âge la ville devient un centre médiéval: c'est une ancienne Acropole sur laquelle se trouvait le temple de Vénus Erycine.


Erice est aussi une grande base carthaginoise aux VIème et Vème siècles avant J.C. Elle joue un rôle fondamental dans les luttes contre les grecs puis les romains.

Moyen-Age

Erice commence à se développer à partir de 831 et l’arrivée des arabes. Conquise par le Comte Roger, en 1167, la ville devient Normande et s'appelle « Monte San Guliano » jusqu’en 1934 (Roger aurait vu en songe pendant le siège de la forteresse). Au milieu du Moyen Age, elle atteint un plein essor avec l'influence Normande (château du XIIème et XIIIème siècles construit sur les ruines du temple de la Vénus Erycine )