lundi 31 janvier 2011

LE CARDINAL JULES DE MEDICIS ET LA VILLA MADAME A ROME (DEVENUE ENSUITE PROPRIETE FARNESE)


Clément VII (Jules de Médicis), fils de Julien de Médicis et de Simonetta Vespucci 



La villa Madame (en italien villa Madama) est une villa suburbaine au pied du Monte Mario dans la campagne romaine. La Villa Madama est officiellement la résidence d'accueil des chefs d'État étrangers reçus par le président du Conseil. La résidence officielle du chef du gouvernement est le Palais Chigi. Elle est commandée par le cardinal Jules de Médicis au peintre Raphaël qui en dessine les plans et en entame la construction (en 1518) avant de laisser son disciple, Antonio da Sangallo le Jeune, continuer son œuvre. La décoration intérieure est l'œuvre de Giulio Romano, de Baldassarre Peruzzi qui réalisent les fresques et de Giovanni da Udine qui se charge des stucs en s'inspirant de la Domus aurea de Néron, alors récemment découverte. La villa doit son nom à Marguerite de Parme qui a également laissé le palais Madama au centre de Rome.
Symbolisme des Palle Médicéennes à Villa Madama

LA POESIE CHAMPETRE : LES POEMES DE TIBULLE AU PALAZZO PITTI


L'âge d'or par Pierre de Cortone (1637-1641)

Que l'homme était heureux sous le règne de Saturne, avant
que la terre fût ouverte en longues routes !
Le pin n'avait point encore bravé l'onde azurée,
ni livré une voile déployée au souffle des vents.
Dans ses courses vagabondes, cherchant la richesse sur des plages inconnues,
le nautonier n'avait point encore fait gémir ses vaisseaux sous le poids des marchandises étrangères.
Dans cet âge heureux, le robuste taureau ne portait point le joug ;
le coursier ne mordait point le frein d'une bouche domptée ;
les maisons étaient sans porte ; une pierre fixée dans les champs
ne marquait point la limite certaine des héritages ;
les chênes eux-mêmes donnaient du miel ;
les brebis venaient offrir leurs mamelles pleines de lait aux bergers sans inquiétude.
On ne connaissait ni la colère, ni les armées, ni la guerre ;
l'art funeste d'un cruel forgeron n'avait pas inventé le glaive.

Tibulle (55 av. J.-C.)

samedi 29 janvier 2011

PLANTES DE CORSE : LE FARFUGIUM DU JAPON


Le Farfugium japonicum

Farfugium japonicum, appelée autrefois F. tussilagineum ou encore Ligularia tussilaginea, est une vivace originaire du nord-est de l'Asie, où elle pousse dans les bois et les prés humides. Elle s'étend lentement grâce à ses épais rhizomes.

vendredi 21 janvier 2011

PLANTES CLASSIQUES : LES HOSTAS (EN BORDURE)

Bien connue des jardiniers initiés et très en vogue auprès des créateurs de jardins, la famille des hostas mérite aussi d'être mieux connue des jardiniers moins aguerris. On les apprécie pour leurs feuillages décoratifs, fortement nervurés, souvent colorés ou marginés, qui peuvent être opulents ou tout petits selon les variétés. Ils offrent aussi une très belle floraison estivale, qui peut se prolonger 8 semaines : des petites clochettes mauves ou rose pâle, parfois lilas rayé de violet.