vendredi 18 mars 2011

SUZHOU : LA VILLE DES JARDINS EN CHINE (JARDINS PRIVES CLASSES PAR L'UNESCO)









Suzhou est l'une des plus belles villes de Chine. Célèbre pour ses jardins, ses canaux et ses ponts en arche qui lui ont valu le nom de « Venise de l’Orient ». Les Chinois ont coutume de dire qu’au ciel, il y a le paradis et que sur terre, il y a Suzhou et Hangzhou.

Parmi les jardins à visiter :

- Le jardin du Maître des filets
- Le jardin où l'on s'attarde (jardin Liu)
- Le jardin de l'humble administrateur
- Le jardin du couple retiré
- Le jardin de l'harmonie
- Le jardin du Pavillon des Vagues
- la Villa au sein de la Beauté

À partir des Tang et des Song, l'environnement qu'il soit intérieur comme extérieur commence à jouer un rôle prépondérant dans la conception des jardins. C'est sous les Ming et les Qing qu'il acquiert sa dimension artistique et atteint sa plénitude. Lorsqu'on évoque l'art des jardins chinois, c'est aux jardins conçus durant cette période qu'on se réfère. S'il on en croit l'adage populaire c'est au sud du fleuve bleu ou dans son delta que les plus beaux furent imaginés :

« Au ciel existe le paradis et sur la terre, Suzhou et Hangzhou. »

Dès le IIIe siècle le jardin va sortir de la sphère impériale grâce au développement d'une classe de marchands fortunés et surtout de lettrés fonctionnaires (shidafu) qui veulent bénéficier des bienfaits de la nature sans quitter la ville et leurs affaires. Les styles de jardins vont alors se multiplier en fonction de l'usage qui leur est dévolu. Certains sont de grandes dimensions et très opulents. Ils sont alors ouverts au public afin de montrer la puissance de leur propriétaire. D'autres vont au contraire se fermer aux regards extérieurs et entrer dans l'intimité de la famille. Essentiellement propriété des shidafu, ils sont le reflet de la culture humaniste chinoise. Elle les pousse à associer à la réussite sociale acquise en servant l'État et l'Empereur et relevant plutôt des valeurs confucéennes, la réussite spirituelle qui s'acquiert en cultivant sa vie intérieure et qui relève elle des valeurs taoïstes. En s'appropriant les jardins, ils vont ainsi leur ajouter une dimension symbolique, en faire un lieu de refuge et de méditation, tenter d'y recréer une nature voire un monde idéalisé.

RECOMMANDATIONS :
  1. Suzhou est célèbre pour ses jardins magnifiques et l'architecture traditionnelle au bord de l'eau. Les jardins classiques de Suzhou ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1997. Situé à l'aval du fleuve Yangtze, Suzhou a quatres saisons distinctes et le meilleur moment de visiter Suzhou est du mois de janvier au mois d'avril. Les touristes qui voyagent à Suzhou au début du printemps ou vers la fin de l'automne doivent préparer des vêtements d'hiver, la température peut chuter brusquement.
  2. Tenir compte que la plupart des sites ferment à 17h30.