mercredi 22 février 2012

GENEALOGIE DES SAXE COBOURG COTHA ET LES ROYAUMES DE GRANDE BRETAGNE, DE BELGIQUE, DU PORTUGAL ET DE BULGARIE

Blason du Duché de Saxe-Cobourg Gotha

Blason Saxe-Cobourg Gotha Hanovre

On compte à la fin du XVIIIe cinq grands duchés saxons :

- le grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach ;
- le duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld ;
- le duché de Saxe-Gotha-Altenbourg ;
- le duché de Saxe-Hildburghausen ;
- le duché de Saxe-Meiningen.

En 1825, la branche de Saxe-Gotha-Altenbourg s'éteint. Un nouveau partage a lieu l'année suivante, aux termes duquel Frédéric de Saxe-Hildburghausen abandonne son duché à Bernard IV de Saxe-Meiningen (qui constitue ainsi un duché de Saxe-Meiningen-Hildburghausen) en échange de la reconstitution, à son profit, du duché de Saxe-Altenbourg, tandis que le duché de Saxe-Gotha est joint au duché de Saxe-Cobourg pour former le duché de Saxe-Cobourg et Gotha.

Il ne demeurent plus que quatre duchés :
- le grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach ;
- le duché de Saxe-Altenbourg ;
- le duché de Saxe-Cobourg et Gotha ;
- le duché de Saxe-Meiningen.

En novembre 1918, la défaite allemande entraîne la chute des principautés saxonnes, dont les princes (Guillaume-Ernest de Saxe-Weimar-Eisenach, Ernest II de Saxe-Altenbourg, Charles-Édouard de Saxe-Cobourg et Gotha et Bernard III de Saxe-Meiningen) abdiquent. Les duchés saxons deviennent alors des États libres, incorporés en 1920 au Land de Thuringe.

Le Palais de Ehrenburg à Cobourg (actuellement au Nord de la Bavière), résidence d'Etat des ducs de Saxe-Cobourg jusqu'en 1918

Le Château de Callenberg en Bavière résidence actuelle du Prince Andreas

le Prince Andreas de Saxe Cobourg Gotha lors d'un mariage

le château de Greinburg en Autriche où ont vécu le Prince Albert et Victoria avant son couronnement