dimanche 14 avril 2013

TRAITE DE PAIX DE 1738 ENTRE LES HABSBOURG ET LES BOURBON : LA QUESTION DE L’HÉRITAGE DU GRAND DUCHÉ DE TOSCANE


Blason Médicis Grand-Ducal

Margherita de' Medici, Duchess of Parma and Piacenza, with her eldest brother, Grand Duke Ferdinand II. (on the right side) and her father, the late Grand Duke Cosimo II. (in the middle) From www.kleio.org:en:history:famtree:medici:5568

Marguerite de Médicis, duchesse de Parme, son frère le futur Ferdinand II de Toscane (à droite) et son père le Grand Duc Cosme II de Toscane (au milieu)

En tant que petite-fille de Marguerite de Médicis, fille de Cosme II et épouse du duc Edouard Farnèse, la reine d'Espagne Élisabeth Farnèse transmet à son aîné les droits sur le Grand-duché de Toscane, l'ancien grand-duc Cosme III a comme unique héritier son fils Jean Gaston, sans descendance.


Lors de la négociation en 1735 du troisième traité de Vienne du 18 novembre 1738 qui mettait fin à la guerre de Succession de Pologne, l'infant Charles (futur Charles III d'Espagne) accepta, pour assurer en contrepartie ses droits sur le Royaume des Deux-Siciles, de céder ses droits à François III Étienne, Duc de Lorraine et de Bar lequel cédait ses propres duchés patrimoniaux au roi de Pologne détrôné Stanislas Leszczyński, qui, à sa mort, les léguerait à son gendre le roi de France Louis XV. À la mort du Grand-Duc Jean-Gaston le 8 juillet 1737, François de Lorraine devint donc Grand-Duc de Toscane sous le nom de François II.



Blason des Bourbons d'Espagne, Médicis et Parme

Le Blason de Charles III d'Espagne, héritier de l'Espagne et des Pays Bas espagnols par son père (au centre) et des Duchés de Toscane et de Parme par sa mère Elizabeth Farnèse (à gauche et à droite).