vendredi 3 janvier 2014

LES ORIGINES DE LA FAMILLE COLONNA : LES COMTES DE TUSCULUM ET LA GENS JULIA (DESCENDANTS DE JULES CESAR)

Les Comtes de Tusculum (ou Tuscolo)





Selon une tradition familiale, les Colonna seraient une branche des comtes de Tusculum, descendants des Julio-Claudiens, famille de Jules César dont on dit qu'il descend d'Enée, fils d'Anchise et de Vénus. (Napoléon fut très intéressé par cette légende ayant lui aussi une parentée avec les Colonna).

La famille fournit nombre de papes et d'antipapes durant le XIe siècle. Ils créèrent une formule politique originale de confusion entre la papauté et les intérêts familiaux, car à cette époque le pape était choisi dans les rangs de la noblesse romaine, mais aussi, parce qu'à travers certaines de leur femmes, il exercèrent ce qui fut appelé par certains historiens, la pornocratie. Les chroniqueurs du Moyen Âge, dont notamment Liutprand de Crémone, rapportent en effet que la période fut marquée par la débauche, des actes de cruauté et des sacrilèges. Cependant, l'historiographie actuelle a largement relativisé cette vision, et assimile ces exagérations au fait d'écrivains partisans de l'empereur Otton. 


La famille des comtes de Tusculum a dominé la papauté de 904 à 963, avec d'autres familles romaines comme les Crescenzi, les Orsini... Ils formaient ce que les historiens italiens nomment les Famiglie baronali romane qui eurent l'essentiel du pouvoir politique jusqu'au Sac de Rome en 1527. Les comtes de Tusculum restèrent les arbitres des affaires politiques et religieuses romaines pendant plus de cent ans; en général, ils conservèrent une ligne pro-Byzantine et anti-Germanique. Après 1049, la papauté Tusculani s'achevât avec l'avènement de Léon IX. En fait, cette politique était largement à l'origine de la réaction connue sous le nom de Réforme grégorienne. Les évènements suivants (après 1062) confirmèrent un glissement dans les rapports de force politiques régionaux, les comtes prenant le parti de l'Empereur contre la Rome des réformateurs. En 1059, la réforme des élections introduites par Nicolas II mit fin à la formule noblesse-papauté.


Les successeurs des Comtes de Tusculum furent les Colonna, fondés par Pierre (1099-1151), fils de Grégoire III et surnommé Pierre "de Columna", du nom de son apanage du fief de Colonna, à l'Est de Rome.






Tusculum dans l'Antiquité