samedi 8 février 2014

VOYAGE PALAIS ET JARDINS PRIVES AUTOUR DE PARME ET MODENE


Pier Maria Rossi Il Magnifico nait le 25 mars 1413 à Berceto, bourgade des Apennins parmesans, de Pietro et Giovanna Cavalcabò, noble de Crémone. La famille est originaire de San Secondo, ville de la plaine padane, qui devient le centre du pouvoir économique et politique des Rossi1. Ils gouvernent environ un cinquième du territoire parmesan, parmi lesquels les podesteriats de San Secondo, Roccabianca, Torrechiara, Felino et Berceto.

Les Rossi sont fortement liée à la cour milanaise des Visconti. Pour cette raison, Pier Maria est envoyé à Milan pour recevoir une éducation intellectuelle et militaire. En plus des études littéraires, il s’intéresse à la musique, les mathématiques, l'astrologie et il apprend le français, l'espagnol, le latin, le grec, l'arabe et l'hébreu. Il se consacre avec succès au métier des armes, de sorte que, devenu capitaine des Visconti, il conquiert de nombreux territoires.

À seulement 15 ans, il est contraint d'épouser Antonia Torelli, la fille des seigneurs de Montechiarugolo, afin d'associer les deux familles voisines et d'établir un accord de non-agression. À Milan, il tombe éperdument amoureux de Bianca Bellegrini, une dame de cour de la duchesse Visconti. Après plusieurs années de mariage et après avoir eu dix enfants avec Antonia Torelli, cette dernière se retire au monastère de San Paolo à Parme, laissant la possibilité à Pier Maria de faire venir Bianca à San Secondo et précisément Roccabianca, où le chevalier lui a fait construire un château.

En 1448, il fait construire, pour sa bien-aimée, le château de Torrechiara qui devient leur nid d'amour sur les vestiges des ruines d'une domum (maison fortifiée) attestée dans des documents du xiiie siècle et dont certains restes sont encore visibles.

Alla morte di Pier Maria II de' Rossi il castello ebbe diversi proprietari: Pietro di Rohan, Pallavicino, Sforza di Santa Fiora, Sforza Cesarini, Torlonia, Cacciaguerra.





Dopo il 1575 gli Sforza di Santa Fiora trasformarono la geometria del maniero: fecero costruire le due ampie logge panoramiche affacciate sul torrente Parma, abbassarono le mura difensive, allargarono porte e finestre, trasformarono gli spalti in frutteti e giardini pensili, accentuando la funzione residenziale del castello.

È in questo periodo che Sforza Sforza di Santa Fiora fece realizzare i primi affreschi del Cinquecento. A completarli sarà l'erede Francesco (1562-1624) che incaricò Cesare Baglione di ricoprire tutte le stanze di affreschi a grottesche.

Se il decoro del Salone degli stemmi posto al pian terreno è un inno alla famiglia Sforza di Santa Fiora, questo al primo piano è dedicato alla celebrazione del committente, il cardinale Francesco (1562-1624) e dei suoi legami parentali con i Farnese, duchi di Parma e Piacenza. Numerose, infatti, sono le insegne Sforza di Santa Fiora: il leone e pomo cotogno.