dimanche 9 février 2014

LES PAPES VENITIENS, LA FIN DU GRAND SCHISME D'OCCIDENT QUI DIVISA LA PAPAUTE ENTRE ROME ET AVIGNON ENTRE 1378 ET 1417 ET LA LUTTE ENTRE CHARLES DE DURAZZO-ANJOU (SOUTENU PAR LES NAPOLITAINS) ET LOUIS D'ANJOU (SOUTENU PAR LE ROI DE FRANCE)


Blason du Pape Grégoire XII Correr, dernier pape avant Benoît XVI à avoir démissionné 
pour permettre la fin du Grand Schisme d'Occident






L'élection de papes vénitiens intervient à un moment où subsiste un conflit entre les Français qui souhaitent installer Louis II d'Anjou à Naples et tente de conserver un pape en Avignon et un Pape napolitain soucieux de conserver son indépendance qui cherche à se défendre des Français en soutenant le fils de Charles III d'Anjou et de Margaret de Durazzo, héritier de la Hongrie.

En 1402 les nobles hongrois, las des violences de leur roi Sigismond de Luxembourg, se révoltent, l'emprisonnent et donnent le trône à Ladislas qui est couronné à Zara le 5 août 1403, mais Sigismond s'évade, reprend la couronne. Ladislas, occupé par d'autres projets, se désintéresse de la Hongrie et regagne Naples avant la fin de l'année. Venise en profite pour rétablir ses droits sur Zara et la Dalmatie qu'elle achète en 1409 à Ladislas pour 100 000 ducats. Ladislas envisage de rattacher les États pontificaux à son royaume. Appelé par les Colonna, il se présenta à Rome pour en demander la seigneurie, mais le peuple romain les chasse, lui et son escorte. Il revient avec une armée de douze mille hommes et conquiert Rome et sa région, puis il s'attaque à Florence, voulant constituer un royaume d'Italie. Mais Florence, par surenchère, achète une partie de ses mercenaires et obtient le concours de Louis II d'Anjou. Ladislas est battu à Roccasecca, mais Louis d'Anjou ne sait pas exploiter ses succès. Ladislas, après quelque temps de paix, reprend la guerre contre Rome, s'empare de la ville et envisage une nouvelle fois d'attaquer Florence lorsqu'il tombe malade et meurt.

Durant son règne, Boniface IX réussit finalement à supprimer l'indépendance de la Commune de Rome et à y établir son pouvoir temporel, bien que, pour y parvenir, il dut non seulement fortifier le Château Saint-Ange, mais également tous les ponts et fut obligé de résider durant de nombreuses années à Assise ou à Pérouse. Il prit également le port d'Ostie à son Cardinal-évêque. Il reprit également progressivement le contrôle des châteaux et des villes des États pontificaux. Il leur donna la forme qu'ils auront au cours du xve siècle.

Grégoire XII, qui avait voté pour les papes de Pise, est élu pour mettre un terme au Grand Schisme.
Il renoncera à son pontificat en faveur de Martin V Colonna qui rétablit la puissance des familles romaines dans la papauté.

Après lui deux de ses neveux seront élus papes mais Eugène IV sera expulsé de Rome par les Colonna et le dernier, Paul II, terminera son pontificat dans la débauche et déjà s'annonce l'arrivée des Della Rovere et des Borgia.


Eugène IV menacé par les Colonna débarque à Livourne 
avant de se rendre à Florence (Vasari, Palazzo Vecchio)


Le Palais des Chevaliers de Rhode construit par le Cardinal Marco Barbo


Le "Palais Barbo" appelé aussi "Palazzo Venezia" à Rome


Le Pape Paul II Barbo

De 1417 à 1471. Avait le nouveau Cardinal 48 quand il a été élu pape et le Vénitien était le fils d'une sœur d'Eugène IV. n'avait pas passe-temps humaniste, mais il aimait l'histoire et le droit civil et canonique, et a été engagé avec une véritable ferveur pour faire collection de vieilles pièces de monnaie, des bijoux et d'autres objets. Le nouveau pape, de haute stature, majestueux, de mœurs douces, il a été noté pour sa générosité, pour sa charité, pour ses services à des amis et des clients, il y avait même une pharmacie en particulier qui a donné des médicaments gratuits. Selon certaines sources, en occultant son «jalousie, la vanité et le faste excessif." couronnement de Paulo II a été vérifiée le 29 Septembre à San Pedro, et elle suivi de la prestation de serment dans la basilique du Latran, dans lequel 23 000 florins d'or ont été dépensés. Comme bon vénitien, l'augmentation du Carnaval, le pape assistait à eux de le balcon de son palais de San Marcos, et complété jeux , a des installations au peuple et le Sénat et les notables ont été servis à des tables dehors, tandis que le prêtre a jeté des pièces de monnaie pour le public, que le litige bousculé. serait critiqué souvent leur amour du luxe, le faste et la magnificence sans se rappeler qu'il était vénitien et de la Renaissance, et la magnifique diadème dont la première en 1465 et la chaise à porteurs utilisée dans la fonction de la Nativité de 1466, et des ornements précieux qui il a fait preuve dans les principales festivités, contribuant à une plus grande culte éclat et la splendeur du Saint-Siège. La cause de sa mort ne sont pas précisés, de même que plusieurs versions qui présente l'historiographie, le plus bienveillant mentionné décédé d'une crise cardiaque et le point final, d'autres moins aptes à Église mentionné également décédé d'une crise cardiaque, mais a ajouté le tout en ayant un rapport avec un jeune page, puis dire que c'était aime les orgies où de beaux jeunes hommes se sont consacrés à l'attacher et le battre, est tout à fait crédible cette option parce que le Renaissance est pleine d'exemples de ce type, il ne serait pas surprenant de mourir à cause de cela et aussi l'autre troisième cause souvent attribué, dans ce cas, pour avoir commis le péché de gourmandise, de mourir pour l'indigestion après avoir mangé deux énormes pastèques après le repas. Quoi qu'il en soit, les excès il a fini la vie du pape vénitien.